Savon SAF au goudron de pin

Parmi tous les savons que j’ai pu créer depuis que je me suis pris de passion pour la savonnerie artisanale et zéro déchet, mon préféré est paradoxalement celui qui sent le moins bon… 😂

Enfin, moi, je trouve qu’il a un parfum extraordinaire, mais je concède qu’il ne s’agit pas d’un savon à mettre entre toutes les mains ! 

Il s’agit de mon savon au goudron de pin, un savon idéal pour les peaux à problèmes et atopiques, le psoriasis, l’acné, avec en plus des vertus fongicides, et qui me laisse une peau incroyablement douce. 

Et même quand on est un garçon, on aime énormément avoir la peau bien douce. 

Bref, c’est un vrai couteau suisse ! 😂 Enfin, norvégien puisque j’utilise dans ce savon du goudron de pin Pelton. 

Voici donc l’histoire et la recette de ce savon qui est pour moi un must, et que mes amis qui ont accepté de le tester ne cessent aujourd’hui de me réclamer ! 

Savon au goudron de pin : l’histoire d’un parfum d’enfance… 

Dans mon imaginaire, ce savon au goudron de pin évoque, avec son parfum si brut, des moments extrêmement forts. 

Tout d’abord, je me rappelle de l’odeur du goudron sur mes doigts, dès que débutait l’époque de la taille des arbres fruitier… c’était un moment de fête, qui arrivait après le temps des confitures et avant celui des premiers grands froids. 

On utilisait alors le goudron de pin afin d’aider les arbres à cicatriser après la taille. C’était, dans mon souvenir, un geste qui requérait une infinie patience, énormément d’amour pour ces arbres qui nous avaient nourris durant la pleine saison, et nous avaient permis de remplir nos placards de confitures que nous dégusterions durant l’hiver. 

Il y avait, tout d’abord, cette texture collante et noire comme la nuit, qui rappelait la mélasse, puis ce parfum fumé entêtant de bois carbonisé, qui faisait rêver aux poêlées de marrons qui feraient notre quotidien quelques semaines plus tard. 

Cette odeur de goudron de pin, je l’ai toujours, ainsi, associée au plaisir d’un feu autour duquel se rassemblent des amis, et au soin que l’on doit à ceux qui nous donnent sans compter… 

Vous comprenez que dès que j’ai eu un peu de pratique en savonnerie artisanale, l’idée de fabriquer un savon au goudron de pin à immédiatement germée ! 

Savon au goudron de pin : la recette ! 

savon goudron de pin saf

Pour cette recette, j’ai choisi une formule très simple que j’utilise régulièrement parce que j’adore les savons qu’elle donne : à la fois très doux, avec beaucoup de mousse, et très crémeux… 

J’ai utilisé : 

  • 30% d’huile d’olive
  • 30% d’huile de coco
  • 20% de beurre de Karité 
  • 20% d’huile de colza

Pour la quantité de liquide, à savoir de l’eau, j’ai utilisé 35% du poids des huiles. Pour la quantité de soude caustique à diluer dans cette eau pour obtenir votre lessive, je vous laisse la calculer en utilisant un calculateur comme SoapCalc (mon préféré…). Dans ma recette, j’ai choisi d’avoir un surgraissage à 8%. 

Dans les huiles fondues et à 40°C, j’ai mixé 10% du poids des huiles en goudron de pin,ainsi que 1% du poids des huiles en Huile Essentielle de lavandin, pour atténuer un peu le parfum du goudron. 

À ce stade, et avant d’ajouter ma lessive de soude, je n’étais franchement pas rassuré par le résultat… Ça faisait des grumeaux, c’était vraiment pas beau à voir… 

Quand j’ai ajouté ma lessive de soude et que j’ai mixé avec mon mixeur à pied (arme ultime du savonnier), sur le coup, tout s’est bien passé. 

Mais lorsque j’ai voulu mouler, c’est là où ça s’est franchement gâté…

Le mélange a commencé à être grumeleux, puis a déphasé quasi instantanément dans son moule. 

Après un appel au secours sur mon groupe Facebook de savonnerie préféré, j’ai pris le parti de tout reverser dans un récipient, puis je l’ai mélangé à la main et au fouet, en mode mayonnaise. 😂

Ça commençait à chauffer dur, notamment à cause de la saponification qui avait démarrée, et malgré ma panoplie de protection, je vous garantis que je n’en menais pas large. 

Dès que j’ai obtenu la consistance souhaitée, en gros, la texture d’une crème pâtissière, j’ai remoulé le tout comme j’ai pu à la truelle, puis j’ai croisé les doigts pour que ça ne déphase pas de nouveau. 

J’ai eu de la chance, tout s’est merveilleusement bien passé. Je l’ai découpé au bout de 48h, puis l’ai laissé un mois en cure pour qu’il sèche bien. 

C’est clair qu’il m’en a fait voir ce petit bout de savon… Mais qu’est-ce que je l’aime !

Catégories :

Un commentaire sur « Savon SAF au goudron de pin »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.