3 recettes de chou fermenté faciles à réaliser !

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez que j’ai de nombreuses marottes… Les savons, déjà, puisque c’est mon métier, puis le zéro déchet, la boulangerie, et, enfin, la fermentation des aliments.

La fermentation est un mode de préparation des aliments que je trouve tout bonnement génial : il nécessite très peu de matériel, ne consomme pas d’énergie, et surtout, produit des aliments succulents uniquement grâce au travail des bactéries, et, bien entendu, grâce aux bienfaits du temps… Car pour avoir des aliments fermentés, il va falloir attendre que cette fermentation s’opère, mais je peux vous garantir que a en vaut la peine. 🙂

Aujourd’hui, je voulais donc vous proposer 3 recettes de chou fermenté très simples : la choucroute, sa variante au chou rouge, et, enfin, le fameux kimchi coréen.

chou fermenté choucroute kimchi

mais tout d’abord, un point sur le matériel…

Pour préparer vos aliments fermentés, vous n’aurez pas besoin de beaucoup de matériel : il vous faudra du sel, puis des bocaux du type Le Parfait.

Pour le sel, attention à ne pas utiliser du sel de table classique : celui-ci contient des additifs qui ne permettent pas la fermentation. Prenez du sel de mer type sel de Guérande, brut et non raffiné. On trouve ce type de sel très facilement dans les supermarchés au rayon sel en paquets de 1 kilo, et vous allez voir que c’est TRÈS économique.

Pour les bocaux, les Le Parfait sont idéaux : ils sont suffisamment hermétiques pour que l’ai n’y entre pas, mais pas suffisamment pour laisser les gazs de fermentation s’échapper. Bref, il n’y a rien de mieux, vous réussirez vos fermentations à tous les coups.

Attention, lorsque vous les nettoyez, à ne pas les désinfecter non plus ! Ici, l’objectif n’est pas d’avoir un environnement stérile, mais au contraire un terrain propice au développement des bonnes bactéries. Bref, en matière de fermentation, ces petites bestioles sont vos amies !

Personnellement, je fais ma vaisselle depuis plusieurs années au savon de Marseille et cela convient très bien : je lave mes bocaux, puis, je les laisse quelques heures à l’air libre une fois rincés avant de commencer ma préparation.

Recette de la choucroute en fermentation lactique

Ingrédients :

  • Chou blanc
  • Sel de mer non raffiné
  • Graines de cumin ou de carvi
  • Baies de genièvre

Commencez par émincer très finement votre chou. J’utilise du chou blanc, tout simplement, et bio bien entendu car les pesticides peuvent empêcher la fermentation.

Ne lavez pas votre chou avant de l’émincer : passez-le tout simplement à l’eau clair au grand maximum.

Une fois émincé, pesez votre chou et ajoutez 10 grammes de sel par kilo de chou. Ajoutez, toujours pour 1 kilo de chou, 1 cuillère à café de graines de cumin ou de carvi, et une cuillère à soupe de baies de genièvre.

Mélangez bien avec les mains, puis couvrez votre récipient. laissez reposer 2 à 3 heures, le temps que le chou commence à rendre de l’eau, et qu’une fermentation démarre.

Puis, mettez en bocal en tassant bien avec la main : il faut que votre chou soit très serré. Laissez deux centimètres une fois rempli (la fermentation fait gonfler le chou, cela permet donc d’éviter les fuites).

Fermez votre bocal, et laissez-le fermenter à température ambiante pendant 3 semaines avant de déguster.

Variante avec du chou rouge

C’est exactement la même recette, sauf que vous remplacez votre chou blanc par du chou rouge.

par contre, le goût sera très différent : personnellement, je l’utilise dans mes salades, ou encore en garniture de sanswiches. C’est par exemple sublime avec des falafels.

recette du kimchi coréen

Ingrédients :

  • 1 kilo de Chou chinois
  • 1 cuillère à soupe de piment pour kimchi Gochugaru (en épicerie asiatique)
  • 2 carottes
  • 1 bouquet de ciboule
  • 1 radis blanc
  • 1 morceau de gingembre
  • Sel de mer non raffiné

Coupez le chou chinois en morceaux assez épais de 2 à 3 centimètres. Rapez les carottes, le radis blanc, et émincez la ciboule et le gingembre.

Dans un saladier, ajoutez le piment, et pesez l’ensemble. Puis, incorporez 10 grammes de sel de mer pour 1 kilo de préparation.

Comme pour la choucroute, couvrez et laissez reposer 2 à 3 heures le temps que le chou commence à rendre du jus, puis, mettez en bocal en pressant bien avec votre main. N’oubliez pas de laisser 2 centimètres pour éviter les fuites.

Fermez votre bocal, et laissez fermenter à température ambiante pendant 3 semaines avant de consommer !

Comme vous le voyez, commencer à faire fermenter ses aliments est vraiment très simple, et je peux vous garantir qu’elles sont tout simplement délicieuses ! ❤

Auteur : Lionel Clément

Ma vie est à mon image, et c'est pour cela que je l'aime passionnément, en dépit des difficultés. Je suis convaincu qu'il est essentiel de transformer en profondeur notre rapport au monde et aux autres, et que j'ai la mission de montrer qu'un autre monde est possible, un monde où les hommes pourraient se respecter les uns les autres, et respecter notre planète.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.